La question du Mois : comment réussir ses liens internes pour optimiser le référencement ?

Favoriser le déplacement de ses visiteurs au sein de son site permet de proposer un chemin praticable aux robots des moteurs. Une optimisation pour plus de visibilité.lien internes sites Les bons conseils proposés par le JDN :

  • Faciliter l’accès à l’information au sein-même d’un site web par le biais de liens internes permet non seulement une meilleure navigation pour les visiteurs, mais aussi pour les robots des moteurs de recherche. Il s’agit donc d’un excellent moyen pour améliorer votre positionnement et donc booster votre trafic.

Pourquoi faire des liens internes ?

  • Amener l’internaute à consulter son contenu et le conserver un maximum de temps sur son site : c’est le rôle primaire d’un lien interne. Mais celui-ci ne sert pas qu’à améliorer vos statistiques, il peut vous permettre de faire grimper vos positions dans les résultats des moteurs de recherche.
  • En effet, pour ces derniers, les liens externes ne sont pas les seuls à jouer un rôle dans le classement d’un site. Les croisements des pages internes révèlent également une stratégie dont tiennent compte les robots d’indexation. Le but est qu’ils prennent en compte un maximum de contenu pour savoir de quoi parlent vos pages. En facilitant leur navigation à l’intérieur d’un site :
    1. On optimise la rapidité à laquelle ils accèdent au contenu, même s’il est profond dans le site
    2. On augmente nos chances qu’ils explorent le plus de surface visible possible du site

    C’est logique !

Comment bien construire son site ?

  • L’habitude jusque là a toujours été de faire des sites profonds, avec une page d’accueil concentrant toutes les attentions et un tunnel guidant l’internaute pour développer le taux de conversion. Avec les difficultés croissantes de positionnement et l’apparition de la longue traîne, les règles du jeu ont changé et chaque page doit devenir une porte d’entrée. Il est souhaitable d’intégrer cette donnée dès la construction du site et préférer une architecture plate à un site profond.
  • Le squelette du site doit également se penser en fonction de la stratégie de mots clés, avec la mise en place dès le départ de liens internes dont les intitulés seront des expressions stratégiques, cherchées par les internautes. En effet, les intitulés des liens ont un poids plus important pour les robots que du texte normal.

Quelques idées de liens internes

  • Pour les sites n’ayant pas prévu de refontes, il est toujours possible de multiplier les accès au cœur du contenu. En plus de l’entrée classique via le menu, il est possible d’imaginer également des classements, comme « les produits de la semaine » ou encore « les 10 affiches les plus recherchées ». Le fil d’Ariane est également un classique du genre. Non seulement l’internaute se repère plus facilement, mais il permet une présence automatique de liens sur la rubrique d’origine.
  • Il est également possible de lier des pages présentant la même thématique ou une thématique approchante.
    Exemple : pour un article d’actualités, lister les articles qui parlent du même sujet ou d’un sujet connexe. Ainsi, les pages les plus anciennes, bien référencées, peuvent transmettre une partie du capital confiance accordé par les moteurs dans de nouvelles pages. Pour ces exemples comme dans beaucoup d’autres cas, il existe des méthodes pour générer automatiquement ces liens. Renseignez vous auprès de notre équipe commerciale.
  • Attention cependant à ne pas mettre trop de liens qui pourraient d’une part gêner le visiteur dans la lecture mais également faire perdre toute la valeur d’une page. Sur des pages archives par exemple, où une succession de liens sont présentés sans aucune suite logique, il ne faut pas hésiter à mettre un lien en « no follow », ce genre de page pouvant être considérée comme du spam.
  • Enfin, la pertinence des liens est la condition obligatoire. Ils doivent être efficaces et à valeur ajoutée, et doivent pour cela suivre des règles de logique élémentaire :
    • L’intitulé du lien doit être une expression stratégique et non vide de sens. Evitez les « en savoir plus », « cliquez ici », et autres « plus de détails »
    • L’intitulé du lien doit être en rapport avec le contenu de la page de destination. Evitez de faire un lien qui s’appelle « hotel à Carnac » et qui pointe vers une page qui parle d’une chambre d’hôtes à La Trinité sur Mer.

    Et n’oubliez pas qu’un travail sur votre réseau de liens internes n’a aucune valeur si votre contenu textuel est pauvre ou de mauvaise qualité…